Quels sont les différents types d'assemblage

Assemblage en joint à plat. La pièce de bois est ajustée étroitement à angle droit contre l'autre et maintenue en place avec de la colle, des clous, des vis, des chevilles ou encore avec des équerres de métal. Dans plusieurs des projets illustrés dans les pages suivantes, on assemble en joint à plat; on obtient ainsi des surfaces plus grandes (des dessus de table, par exemple) en collant ensemble les chants de planches étroites.
Assemblage à onglet. Au lieu de s'ajuster à angle droit comme dans les assemblages bout à bout, deux morceaux de bois sont coupés en biais pour former un angle en s'ajustant. Lorsque les deux pièces sont coupées à 45°, on appelle cet assemblage joint d'onglet.
Assemblage à mi-bois. Les deux pièces sont entaillées pour s'ajuster l'une au-dessus de l'autre, formant ainsi deux couches dont la superposition aura la même épaisseur que chaque pièce. Cet assemblage peut être réalisé à l'extrémité des planches ou se trouver à l'intérieur. Il est important que les entailles soient faites en travers du fil du bois et que l'ajustage ne soit pas trop serré afin de ne pas engendrer une contrainte excessive sur la jointure.
Assemblage à tenon et mortaise. Une langue (le tenon) taillée dans l'une des extrémités d'une pièce de bois s'ajuste exactement dans un trou (la mortaise) percé dans une autre pièce. Il y a des variations innombrables sur ce thème. Parmi tous les assemblages à tenon et mortaise utilisés dans les projets des articles suivants, aucun n'est exactement similaire. Certains sont des « assemblages complets » — le tenon traverse toute la pièce mortaisée. Dans d'autres, la mortaise est « aveugle », c'est-à-dire juste assez profonde pour maintenir le tenon. Certains sont maintenus par des chevilles ou par des coins fixes ou amovibles, d'autres ne le sont pas.
Assemblage en queue d'aronde. Des queues en forme d'éventail sur une pièce de bois viennent s'ajuster entre des tenons sur l'autre pièce. Bien que l'assemblage soit occasionnellement collé ou renforcé par des pointes ou des chevilles de bois, il vaut mieux que sa solidité résulte avant tout d'un bon ajustage (voir bientôt : « L'assemblage de l'étagère »).

Cinq types d'assemblages
Cinq types d'assemblages sont utilisés pour les projets présentés dans les articles suivants. Il est conseillé de s'exercer auparavant avec du bois de rebut avant d'entreprendre la réalisation de ces assemblages.